Soirée spéciale avec les cinq finalistes du Prix Orange du livre 2022




Alissa Wenz : L'homme sans fil

Éditions Denoël


Photo de l'auteure © Astrid di Crollalanza


« S'amarrer dans des villes inconnues, ne pas savoir où il va dormir, voilà ce qu'il aime. L'exaltation du nouveau. C'est exactement ce qu'il ressent quand il entre dans des réseaux informatiques. Oui, c'est la même chose, se dit-il, c'est un acte de foi. [...] Les journaux l'appellent ainsi:le hacker sans abri. » En 2010, le jeune soldat Bradley Manning est accusé d'avoir divulgué des documents classés secret-défense, révélant d'importantes bavures de l'armée américaine. Il risque alors la prison à perpétuité. Qui se souvient aujourd'hui d'Adrian Lamo, l'homme qui l'a dénoncé? Hacker hors pair, Adrian Lamo est une légende dans son domaine. Mais le génie adulé, l'insolent vagabond, s'isole progressivement. Happé par les univers parallèles dont il se fait l'architecte, Adrian Lamo s'extrait peu à peu de la vie. Il perd dangereusement le fil du réel, entraînant dans sa chute ceux qui l'admiraient. Avec une grande finesse, Alissa Wenz explore la part sombre de notre humanité et compose le portrait saisissant d'un antihéros 2.0.

ACHETER LE LIVRE



Bernard Quiriny : Portrait du baron d'Handrax

Éditions Rivages


Photo de l'auteur © JulienFaure Leextra


Le baron d’Handrax existe, Bernard Quiriny l’a rencontré. Installé en famille dans son manoir de l’Allier, ce hobereau excentrique aux allures de géant barbu est débordant d’idées folles, qui font de lui le plus attachant des compagnons. Collectionneur de maisons en ruines, organisateur de dîners de sosies, pourvoyeur intarissable d’anecdotes et de bons mots, spécialiste des langues inconnues, inventeur de génie, amateur de cimetières et de trains électriques, le baron d’Handrax ne fait rien comme tout le monde et ne cesse de surprendre. Bernard Quiriny ne pouvait faire moins, pour rendre hommage à ce précieux ami trop tôt disparu, que d'écrire son portrait. Voici donc un roman inclassable où se dévoile le petit monde fantasque et désopilant d’un personnage inoubliable.

ACHETER LE LIVRE



Doan Bui : La Tour

Éditions Grasset


Photo de l'auteure © JF Paga


Les Olympiades. C'est là, autour de la dalle de béton de cet ensemble d'immeubles du Chinatown parisien que s'est installée la famille Truong, des boat people qui ont fui le Vietnam après la chute de Saigon. Victor Truong chérit l'imparfait du subjonctif et les poésies de Vic-to-Lou-Go (Victor Hugo). Alice, sa femme, est fan de Justin Bieber mais déteste Mitterrand, ce maudit « communiste » élu président l'année où est née leur fille Anne-Maï, laquelle, après une enfance passée à rêver d'être blonde comme une vraie Française, se retrouve célibataire à 40 ans, au désespoir de ses parents.

Cette tour de Babel de bric et de broc, où bruisse le murmure de mille langues, est une cour des miracles aux personnages hauts en couleurs. Voilà Ileana, la pianiste roumaine, désormais nounou exilée ; Virgile, le sans-papier sénégalais, lecteur de Proust et virtuose des fausses histoires, qui squatte le parking et gagne sa vie comme arnaqueur. On y croise aussi Clément, le sarthois obsédé du Grand Remplacement, persuadé d'être la réincarnation du chien de Michel Houellebecq, son idole. Tous ces destins se croisent, dans une fresque picaresque, faite d'amours, de deuils, de séparations et d'exils.

La Vie mode d'emploi de Perec est paru en 1978, quand les Olympiades sortaient de terre. Comment Perec raconterait-il le Paris d'aujourd'hui ? Ce premier roman de Doan Bui tente d'y répondre, en se livrant lui aussi à une topographie minutieuse d'un lieu et de ses habitants. L'auteure y décrit la France d'aujourd'hui, de la coupe du Monde 98 aux attentats de 2015 dans un roman choral d'une drôlerie grinçante.

ACHETER LE LIVRE



Walid Hajar Rachedi : Qu'est-ce que j'irais faire au paradis ?

Éditions Emmanuelle Collas


Photo de l'auteure © Annie Gozard


Quand Malek part à Lille pour rendre visite à Ali, son cousin récemment arrivé d’Algérie, il fait la rencontre d’Atiq, un jeune Afghan en exil. Ce dernier est à la recherche de son frère jumeau Wassim, qu’il veut empêcher de faire justice lui-même contre les Américains, contre le Destin.

Cette rencontre précipite pour Malek l’envie d’aller voir le monde de ses propres yeux, de ne plus se fier aux discours rapportés. En route vers le monde arabe, à Tarifa, il rencontre Kathleen, jeune Londonienne dont il tombe amoureux et dont le père, humanitaire, a disparu à son retour d’Afghanistan. Paris, Kaboul, Grenade, Londres, Alger, Le Caire. C’est la même histoire que Malek se raconte et s’entend raconter, celle d’un ailleurs fantasmé qui n’existe plus ou n’a peut-être jamais existé, d’une nostalgie. Un Paradis.

Avec "Qu’est-ce que j’irais faire au Paradis ?", Walid Hajar Rachedi nous embarque, dans un roman émouvant, haletant et plein d’humour, dans une quête existentielle, identitaire et mystique, prenante et voyageuse, qui donne du souffle à ce roman jusqu’à l’ultime dénouement à Londres, où les récits et les destins vont tragiquement converger à la veille de l’élection présidentielle américaine de 2004.

ACHETER LE LIVRE



Laurine Roux : L'autre moitié du monde

Éditions du Sonneur


Photo de l'auteur ©DR


De son écriture imperturbablement habitée par la sensualité des odeurs et de la matière, Laurine Roux, dans L'Autre Moitié du monde, s'éloigne à petits pas des univers oniriques qu'on lui connaissait pour se faire l'archéologue sensible d'une épopée collective qui emporte les individus.

Espagne, début des années 1930. Des paysans s'éreintent dans les rizières du delta de l'Èbre pour le compte de doña Serena, une marquise impitoyable, mère d'un jeune garçon cruel et lubrique. Sous son joug, les employés arrachent les rares joies qu'autorise la fraternité de la misère.

Parmi eux grandit Toya, gamine ensauvagée qui connaît les salines comme sa poche. Quand un instituteur s'installe dans le delta, apportant avec lui ses idéaux révolutionnaires et son amour de la musique, la jeune fille s'éveille aux sentiments en même temps qu'à l'esprit de la révolte. Si bien qu'en 1936, lorsque éclate la Guerre civile, c'est à corps perdu qu'elle se jette dans l'expérience libertaire, avec son lot d'espérances folles et de désenchantements féroces. Sans soupçonner à quel point son destin aura dorénavant partie liée avec l'histoire d'une Espagne que le franquisme s'apprête à faire basculer.

ACHETER LE LIVRE











REVOIR LA RENCONTRE AVEC LES AUTEURS

(PREMIÈRE PARTIE)











REVOIR LA RENCONTRE AVEC LES AUTEURS

(DEUXIÈME PARTIE)


Consultez les avis et partagez le vôtre sur lecteurs.com