top of page

27/5 à 19h - Robert Neuburger - Écrire sa mère - Éditions Payot


Trop aimé.e ? Pas assez ? Comment survivre à une mère insuffisamment bonne ? Des écrivains ont trouvé la solution. Annie Ernaux, Nancy Huston, Delphine le Vigan, Marguerite Duras, Pascal Quignard, Hervé Bazin, Simenon, Colette, Albert Cohen, Romain Gary, Saint- Exupéry, Amélie Nothomb, Eric-Emmanuel Schmitt, etc. : pour elles et eux, l'amour maternel n'a jamais été à la bonne place et ce fut un peu "l'amour en moins" ou "l'amour en trop"... La lecture et l'écriture ont été leur bouée de sauvetage. Fait curieux, après la mort de leur mère, ils ont tous écrit une autobiographie, comme la tombe où ils pouvaient placer leur mère, se réconcilier avec l'image maternelle. À défaut d'avoir eu une mère aimante, ils ont créé une mère aimable.




La rencontre sera animée par Frédérique Deghelt et Nathalie Couderc.







Photo de l'auteur © Gilbert Badaf Photo de Frédérique Deghelt ©Astrid di Crollalanza

Photo de Nathalie Couderc ©DR



Consultez les avis et partagez le vôtre sur lecteurs.com





Comments


bottom of page