top of page

1er/06 à 18h - Soirée spéciale avec les cinq finalistes du Prix Orange du livre 2023

ASSISTER À LA RENCONTRE


Vous avez jusqu'au 7 juin minuit pour voter pour votre livre favori parmi les 5 finalistes.




Perrine Tripier : Les guerres précieuses

Éditions Gallimard


Photo de l'auteure ©Francesca Mantovani


« Je marchais à pas lents de bout en bout dans la Maison, et la traîne de fourrure me suivait comme un lourd serpent louvoyant. Bêtes fauves, bois de camphre, pin qui brûle et pain qui fume, j'emplissais la Maison de chaleur et de lumières. J'en étais la force vitale, l'organe palpitant dans un thorax de charpentes et de pignons.»Hantée par un âge d'or familial, une femme décide de passer toute son existence dans la grande maison de son enfance, autrefois si pleine de joie. Pourtant, il faudra bien, un jour ou l'autre, affronter le monde extérieur. Avant de choisir définitivement l'apaisement, elle nous entraîne dans le dédale de sa mémoire en classant, comme une aquarelliste, ses souvenirs par saison. Que reste-t-il des printemps, des étés, des automnes et des hivers d'une vie ?

ACHETER LE LIVRE



Alexia Stresi : Des lendemains qui chantent

Éditions Flammarion


Photo de l'auteure ©Pascal Ito


Paris, 1935. Lors de la première du Rigoletto de Verdi à l'Opéra-Comique, un jeune ténor défraie la chronique en volant la vedette au rôle-titre. Le nom de ce prodige ? Elio Leone.Né en Italie à l'orée de la Première Guerre mondiale, orphelin parmi tant d'autres, rien ne le prédestinait à enflammer un jour le Tout-Paris. Rien ? Si, sa voix. Une voix en or, comme il en existe peut-être trois ou quatre par siècle.Cette histoire serait très belle, mais un peu trop simple.L'homme a des failles.D'ailleurs, est-ce vraiment de succès qu'il rêvait ? En mettant en scène avec une générosité folle et une grande puissance romanesque d'inoubliables personnages, Alexia Stresi nous raconte que ce sont les rencontres et la manière dont on les honore qui font que nos lendemains chantent et qu'on sauve sa vie.

ACHETER LE LIVRE



Paul Saint Bris : L'allègement des vernis

Éditions Philippe Rey


Photo de l'auteur ©DR


Aurélien est directeur du département des Peintures du Louvre. Cet intellectuel nostalgique voit dans le musée un refuge où se protéger du bruit du monde. Mais la nouvelle présidente, Daphné - une femme énergique d'un pragmatisme désinhibé -, et d'implacables arguments marketing lui imposent une mission aussi périlleuse que redoutée : la restauration de La Joconde.

À contrecoeur, Aurélien part à la recherche d'un restaurateur assez audacieux pour supporter la pression et s'attaquer à l'ultime chef-d'oeuvre. Sa quête le mène en Toscane, où il trouve Gaetano, personnalité intense et libre. Face à Mona Lisa, l'Italien va confronter son propre génie à celui de Vinci, tandis que l'humanité retient son souffle...

Ce roman au style vif porte un regard acéré sur la boulimie visuelle qui caractérise notre époque, sur notre rapport à l'art et notre relation au changement. Paul Saint Bris met en scène une galerie de personnages passionnants en action dans le plus beau musée du monde. Jusqu'au dénouement inattendu, il démontre, avec humour et brio, que l'allègement des vernis peut tout autant bénéficier aux oeuvres qu'aux êtres qui leur sont proches.

ACHETER LE LIVRE



Marie Charrel : Les mangeurs de nuit

Éditions de l'Observatoire


Photo de l'auteure ©Audrey Dufer


Hannah est une Nisei, une fille d'immigrés japonais. Si son père l'a bercée de contes nippons, elle se sent avant tout canadienne ; alors pourquoi les autres enfants la traitent-ils de "sale jaune" ? Jack, lui, est un creekwalker, il veille sur la forêt et se réfugie dans les légendes autochtones depuis le départ de son frère à la guerre. Le jour où l'ermite tombe nez à nez avec un ours blanc au coeur de la Colombie-Britannique, il croit rêver - la créature n'existe que dans les mythes anciens.

Pourtant, la jeune femme inconsciente qu'il recueille semble prouver le contraire : marquée des griffes de la bête, Hannah développe d'étranges dons à son réveil. Des années 1920 à l'après-guerre, Marie Charrel brosse le portrait d'une Amérique du Nord où la magie sylvestre s'enchevêtre à la fresque historique. Contes japonais et légendes indigènes se lient dans une fabuleuse ode à la nature et à la fraternité.

ACHETER LE LIVRE



Mattia Filice : Mécano

Éditions P.O.L


Photo de l'auteur ©Bamberger


Au royaume du hasard, je suis le maître du temps, transporte des milliers de coeurs des millions de battements. Il me suffit de cravater quelques commutateurs et j'avancerai l'heure de chacun d'entre eux. Je ne sonne pas le tocsin, ni ne détiens de pouvoir divin, je conduis le train.

ACHETER LE LIVRE



La Rencontre sera animée par Nathalie Couderc.


Consultez les avis et partagez le vôtre sur lecteurs.com




































bottom of page